Premier réveil à Chitwan ! Alors déjà première impression… Nous ne sommes pas seuls dans la chambre !! Nous avons joyeusement partagé notre espace avec un gecko et quelques amis volants attirés par la lumière… Ce fut.. Hmmm… Bruyant ! Le gecko qui chante et qui gratte je ne sais pas quoi m’a quelque peu empêché de fermer l’œil paisiblement (ça c’est la nana qui habite en ville qui parle !) mais étant complètement inoffensif, je me dis que ce n’est pas trop grave !

Petit déjeuner à la fraîche à 6h30 pour commencer le gros programme de la journée dès le petit matin ! Aujourd’hui, c’est exploration de la jungle en long, en large et en travers !

Nous avons commencé par traverser le village de Sauhara à pieds pour arriver au bord d’une rivière. Ici, une longue pirogue nous attendait pour commencer notre exploration à travers la jungle ! Petite précision concernant cette rivière (et pas des moindres), elle est infestée de crocodiles !! Non pas que je ne sois pas courageuse, mais je vous avoue qu’être dans un bateau riquiqui assise juste à la surface de l’eau, c’est un peu stressant… D’autant plus qu’on est passé à moins d’un mètre d’un croco en train de se dorer la pilule au soleil… Je n’ai pas trop fanfaronné !
Outre ce « détail », la balade a été spectaculaire ! Nous avons vu une multitude d’oiseaux différents, même un paon perché tout en haut d’un arbre (est-ce que je suis la seule à être étonnée que les paons peuvent voler et se percher dans un arbre à 50m du sol ?!).

Puis au bout d’une heure de pirogue, nous avons débarqué en pleine jungle pour commencer un trek de 2h à pieds ! Alors là encore une fois, je ne sais pas si les népalais sont très au fait de la dangerosité de leurs activités mais en gros, le but était de regagner le village à pieds en passant à travers la jungle, qui, je le précise, est peuplée d’animaux sauvages ! Le briefing avant de commencer a laissé couler quelques sueurs froides… Voici quelques exemples :

  • Si on croise un rhinocéros, il faut se regrouper et faire un maximum de bruit. S’il nous charge, il faut grimper à un arbre robuste le temps qu’il se calme.
  • Si on croise un tigre du Bengale, il ne faut surtout pas courir sans quoi il peut vous confondre avec un daim et vous chasser. Restez groupé et regardez-le droit dans les yeux, tout en reculant tout doucement pour vous éloigner.
  • Si on croise un ours, il ne faut pas courir et se regrouper. Faites un maximum de bruit pour l’effrayer et s’il vient vers nous, nous lui donnerons un coup de bâton sur le museau.
  • Si on croise un éléphant sauvage, il faudra prier les dieux.

Véridique ! Comment vous dire… Est-ce très sécurisé d’embarquer un groupe de touristes complètement novices à la vie de la jungle en plein milieu d’un territoire protégé et donc rempli d’animaux sauvages ? Le flippe total ! Je n’ai jamais été autant crispée que pendant ce trek, je me voyais déjà faire les gros titres « une touriste française dévorée par un tigre » !
Mais heureusement pour moi tout s’est très bien passé ! Nous avons vu de nombreux daims et cerfs (repas favoris des tigres), des oiseaux, des araignées multicolores et toutes sortes d’insectes inconnus au bataillon ! Pas d’animaux dangereux devant nous (ouf !) et une super balade tropicale atypique avec plusieurs biomes différentes. Très beau souvenir !
A la fin du trek, nous avons traversé à pieds un petit bout de rivière (oui oui la même qu’avec les crocodiles) et nous avons regagné le village en croisant quelques beaux éléphants apprivoisés ! On a même vu une mère et son petit… J’ai fondu d’amour à ce moment là !

Nous avons regagné l’hôtel pour le déjeuner puis nous sommes repartis explorer une autre partie de la jungle, mais cette fois-ci en Jeep ! S’en est suivi un safari de 4h en mode Jurassic Park, nous étions tous assis à l’air libre à l’arrière de la Jeep et nous avons pu voir pleins de bébêtes ! Cette fois-ci, nous sommes bien tombés sur les rhinocéros unicornes, on a eu la chance d’en voir pleins et parfois de très près !
Là encore nous avons vu différentes biomes, tantôt plutôt forêt, tant plutôt savane avec des herbes hautes (appelées « herbes à éléphants » car elles peuvent monter jusqu’à 6m de haut… Ça se coupe pas à la tondeuse, je vous le dis !).
C’était super ! On avait vraiment le sentiment d’être des explorateurs du monde ! Bon par contre, les tigres et les ours sont restés discrets, nous n’en avons pas vu.
Au cours de ce safari, nous nous sommes arrêtés dans une réserve pour la protection des crocodiles. Leur prolifération devenant de plus en plus compliquée, une organisation a mis au point une nurserie pour s’en occuper dès la naissance et les faire grandir jusqu’à une certaine taille, avant de les relâcher dans la rivière. On a donc pu voir pleins de petit bébés crocodiles, c’était trop chou !

Cette visite terminée, nous avons pris le chemin du retour où nous nous sommes pris une drache pas possible ! Un nouvel orage a pointé le bout de son nez, et la pluie torrentielle qui va avec ! C’était comme dans un sketch, la bande de touristes trempés jusqu’aux os dans leur Jeep…
Et pour couronner le tout, des grêlons de la taille d’une pièce de 2 euros ont commencé à tomber du ciel ! Ça nous claquait la tête, on en pouvait plus ! Le chauffeur, entendant nos cris, nous a donné une bâche de fortune pour nous abriter, et dont il se sert pour couvrir sa Jeep le soir… On est passé de groupe de touristes explorateurs et trop classes à une bande de glands trempés de la tête au pieds se réfugiant sous une bâche crado et criant à chaque fois qu’un grêlon nous claquait quelque part… Joli le tableau hein ?
Je vous raconte ça comme je l’ai vécu ! Car même si je flippais trop à cause de l’orage, on a eu un fou rire pas possible tellement la situation étant hallucinante ! Encore une fois, de très beaux souvenirs à garder en tête !

Une fois rentrés, la douche chaude a été plus que savourée et nous avons dîné tous ensemble en se remémorant les anecdotes folles de cette journée dans la jungle !
Voilà pour aujourd’hui, demain nous partirons à la rencontre des éléphants ! On va passer la journée avec eux… J’ai déjà hâte de vous écrire tout ça ! Bonne nuit, à demain !

2 thoughts on “Jour 5 – Parc national de Chitwan

  1. J’aimerais bien être une petite souris pour voir vos tronches devant tant d’aventures, ça a l’air trop drôle 😂😂😂

  2. Quelle aventurière ! Je viens de lire les 5 premiers jours de votre périple avec Zoé. On a regardé le trajet entre Katmandou et Chitwan sur maps avec des petites plongées street view (elle adore les fresques murales en ville) tout en écoutant radio Népal pour se mettre dans l’ambiance (il faut que j’achète de l’encens). Du coup on attends la suite de vos aventures avec impatience ! Presque autant que notre épisode des Cités d’or du dimanche matin. On vous imagine déjà devant des éléphants majestueux. Très bon séjour et on espère pour vous que les gros orages sont passés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *