C’est par un réveil à l’aube que nous avons commencé cette journée ! Debouts à 5h30 pour un départ à 6h de l’hôtel… Outch !
Direction Chitwan, un parc national situé au cœur du Teraï, étroite plaine fertile bordant le Sud du Népal et marquant la frontière avec l’Inde. Avec ses 932 km² de forêt tropicale, savanes et plaines marécageuses, on y trouve notamment des rhinocéros unicornes, des tigres du Bengale, des éléphants d’Asie, des singes, des ours lippus, des oiseaux, des crocodiles… En gros vous l’aurez compris, c’est le livre de la jungle grandeur nature ! Si je croise Mowgli, je ne serai pas étonnée ! 🙂
Le trajet fut très très très laborieux… 6h de route meurtrie pour faire 168 km… Je vous laisse imaginer le tableau ! Nous avons roulé à 10 km/h quasi tout du long, en étant secoués comme des pruniers… Si bien qu’il était impossible de dormir tant les secousses étaient violentes (ne vous imaginez pas qu’à force on puisse être bercé… Vraiment pas possible !) et les coups de klaxons à répétition nous faisait sursauter dès qu’on avait un moment d’accalmie sur la route !!
Ah oui, et les chauffeurs népalais sont fous !! Le trajet était composé uniquement de routes de montagne donc mieux vaut avoir le cœur bien accroché (petite pensée pour ma sœur car je n’ose imaginer son état si elle avait été là…) et il était tout à fait normal et régulier de se retrouver face à face sur la route avec un gros camion parce que là-bas, doubler en plein virage serré dans la montagne avec le précipice vertigineux à côté… No problemo !
Alors pour ceux qui me connaissent un peu et qui sont au courant que je suis relativement une flipette en voiture, je vous accorde une minute de silence pour mon âme ! L’idée farfelue de me mettre le masque donné dans l’avion pour dormir afin de ne plus voir la route m’est même venu à l’esprit… Oui oui à ce point là !!
Bref, matinée plutôt chaotique donc ! Mais il faut bien passer par là pour arriver dans ce beau parc protégé ! Du reste, la faune, la flore, les paysages, les habitations… Tout est tellement différent de Kathmandou qu’on a l’impression d’avoir changé de pays ! Ici c’est du 37°, des arbres à papayes, des bananiers et même des champs de cannabis (oui oui…) à perte de vue !
Après un petit repas au restaurant de l’hôtel, nous avons fait une balade le long de la rivière Rapti qui longe le parc. Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de voir une dizaine de crocodiles, plus ou moins sortis de l’eau (parfois on voit juste les yeux, parfois un bout de queue, parfois toute la tête), c’était impressionnant ! Nous avons ensuite été victime d’un énorme orage (oui encore un) qui nous a poussé à trouver refuge dans un bar pour se remonter le moral… Car il ne faut pas se laisse abattre tout de même ! Puis la gosse pluie plus ou moins passée, nous avons regagné nos chambres pour se préparer au repas du soir et admiré un couché de soleil magnifique depuis notre chambre ! L’orange éclatant du ciel nous a subjugué !
Ce fut donc une journée de transition, sans grande découverte ! Mais nous avons fait une très belle rencontre avec un allemand qui revenait tout juste d’un trekking de 11 jours jusqu’au camp de base de l’Annapurnas ! On a discuté avec lui toute la soirée, il nous a tout raconté en détail… Ça avait l’air fou ! On avait des étoiles pleins les yeux ! On a trop hâte de faire le nôtre, même si on montera moins haut que lui (next time on se le fait ce camp de base, celui-là ou celui de l’Everest peu importe, mais on le fait !!).
Allez sur ce, nous allons nous coucher car demain debout 5h30 à nouveau pour une grosse journée dans la jungle ! Ça s’annonce dingue ! Hâte de vous raconter ! A demain 🙂

One thought on “Jour 4 – Arrivée à Chitwan

  1. Les routes Népalaises, je me les imagine très bien. En plus d’être secoué, je suppose que le ravin n’est pas très loin 😨😨

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *