Debout à l’aube aujourd’hui ! C’est pas tout mais un long transfert nous attend (7h de route) pour arriver jusqu’à Pokhara, prochaine destination de notre voyage !

Mais avant ça, laissez moi vous raconter ce qu’il nous ait arrivé cette nuit… Si vous vous souvenez bien, je vous ai déjà dit que nous faisions une colocation avec différents amis dans notre chambre à Chitwan… Et bah cette nuit, ça a été la grosse fiesta !
Après avoir « pris l’habitude » de partager notre chambre et de fermer l’œil en toute confiance, un drame très drôle après coup est survenu au beau milieu de la nuit (aux alentours de 3-4h du mat’) !! Benji (mon homme vaillant et fort) me réveille en pleine nuit en allumant la lumière et en remuant dans le lit, j’ouvre un œil, puis deux et je lui demande ce qu’il se passe… « Un truc m’est tombé dessus dans le dos, je sais pas ce que c’est !! ». AH. Moment de silence puis on se motive à regarder derrière lui pour essayer de comprendre le problème. Simple rêve/hallucination ou réel tapage nocturne ?
Et là effroi ! Une chauve-souris, là par terre, morte. WTF ! On l’avait pas vu venir celle-là ! Elle devait se cacher dans les poutres en bois du plafond et malheureusement pour elle, nous avons dormi le ventilateur allumé… L’explication logique serait donc que la pauvrette a dû se prendre une pale en pleine face et tomber raide morte sur mon doudou dormant paisiblement !!
C’est pas super super agréable comme découverte, et nous étions partagés entre la tristesse de la voir morte et la joie qu’elle le soit pour pas voler partout en panique dans la chambre (Cruauté animale ? Pas du tout !).
A peine remis de nos émotions, qu’un nouvel effet kisskool a fait son apparition, devant moi, dans le coin de la chambre, une tâche sombre sur le mur… Bon je n’avais pas mes lunettes donc difficile de faire le focus quand on a la tête dans le cul les choux mais essayons quand même… OH GOD, UNE ENORME ARAIGNEE ! Aaaahhhh ! Alors là ça rigole plus, Benji se lève, plein de courage, attrape la première tong lui tombant sous la main et s’approche… Bah c’était sans compter qu’on est en zone tropicale ici, et que les araignées, c’est pas la petite faucheuse toute discrète qu’on connait bien ! Non là madame avait bien fait son nid ! Sa toile prenait la moitié de la chambre ! Il y en avait partout… Un fil reliait ma valise à la table basse, d’autres entres les valises, d’autres du mur à la table basse… Bref le gros n’importe quoi !!
Dur d’avoir du courage quand on a horreur des araignées, qu’il est 4h du mat’ et qu’on est en slip munit d’une simple tong en mousse ! Vous voyez le tableau ?
Moi je dis ça, j’étais en train de beugler sous la couette en la fixant des yeux pour être sûre qu’elle ne se barre pas autre part le temps qu’il se dépatouille dans les fils !!
Cette étape passée, petit blocage de sa part, son courage s’évanouissait peu à peu… Elle était bien grosse, rayé blanc et noir, type bien exotique qu’on aime pas quoi !! En parfaite fille que je suis, j’ai quelque peu titiller son côté « homme viril » pour lui donner l’entrain nécessaire, tout en lui précisant « si tu la loupes je te tue !! »… Sympa la meuf ! Après 5 minutes d’analyse de son positionnement dans l’espace, de la vitesse de la lumière et de la théorie des cordes… VLAM ! Terminé bonsoir !
C’est bon c’est fini… Pfiuuuu… Bon on se rendort ? Ah bah non on doit se lever dans peu de temps et on est bien trop stressé pour éteindre la lumière… On finira donc la nuit comme ça, en mode commando en analysant les murs et les plafonds et en attendant que le réveil sonne… Dur !

Voilà pour ce « petit » aparté… Après cette nuit plus que mouvementée, nous avons donc pris la route en direction de Pokhara. Comme toutes les routes du Népal, ils ont tous choisit de faire leurs travaux en même temps, partout !
Donc à nouveau les 10km/h, la poussière qui empêche d’ouvrir les fenêtres, les secousses dans tous les sens… Un peu longuet ce transfert !
Heureusement nous avons fait une halte d’1h pour manger dans un petit restaurant en bord de route. C’était très sympa, nous avions une superbe vue sur une rivière bordée par des collines verdoyantes ! Un petit havre de paix que nous avons bien savouré !

Arrivée à Pokhara, nous avons pris possession de notre chambre (petite mais fonctionnelle) avec vue sur les montagnes et nous sommes partis à la découverte des alentours de l’hôtel, au bord du lac Phewa. Nous nous sommes arrêtés dans un café pour y prendre un goûter avec un milkshake, c’était super bon !
Par chance, notre hôtel est vraiment bien placé et une rue pleines de petites boutiques et de restaurants borde le long du lac. Le temps était plutôt nuageux au début et un gros orage nous est à nouveau tombé dessus pendant une quinzaine de minutes, ce qui m’a poussé à acheter un poncho pas super sexy dans la première boutique pour être protégée de la tête aux pieds !
Petite récompense après l’orage, une éclaircie nous a permit d’admirer une première partie du toit du monde : le Virgin Peak ! Autrement appelé « Fishtail moutain », « Holy mountain » ou en népalais « Machhapuchhre » qui signifie « queue de poisson » en raison de son double sommet. Cette « petite » montagne fait 6 993 m d’altitude et se situe dans la partie centrale du Népal. Elle est considérée comme sacrée donc personne n’a le droit de monter à son sommet. Du reste, aucun accès n’a été créé pour s’y rendre, on ne peut qu’admirer sa beauté et la contempler de loin ! Nous avions des étoiles pleins les yeux en imaginant ce que nous allions pouvoir voir pendant notre trek, qui arrive à grand pas !
C’était un beau cadeau de Dame Nature pour finir cette journée !

Nous sommes ensuite rentrés à l’hôtel et avons dîné dans le restaurant du rez de chaussée. Pas de grandes découvertes culinaires ce soir, nous avons fait simple ! Et surtout, nous sommes claqués et avons hâte d’aller nous coucher ! D’ailleurs à ce propos, je vous laisse et vous retrouve demain !
Bonne nuit !

3 thoughts on “Jour 7 – Arrivée à Pokhara

  1. Encore ! Tu ( je te tutoie si tu me le permets car j’ai l’impression de te connaitre) m’as bien fait rire et rêver. Merci beaucoup et à bientôt dans tes nouvelles aventures où mésaventures…
    Vanessa
    La meilleure collègue de tata Bribri

  2. Mdrrrr ton moment avec l’araignée !!!
    Tin Cest juste horrible. Je suis partagée entre le fou rire de vous imaginer tous les deux face à l’araignée et le fait de me mettre à TA place : quelle horreur !!!
    Jtm

  3. J’aurais bien aimé vous voir, c’est trop drôle, en tout cas à lire…bravo Benji pour ta bravoure 😢😢
    mais c’est quoi cet hôtel, une cabane bambou ? En même temps, vous êtes au Népal , il faut s’acclimater 👳👳👳

Répondre à joelle Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *